Il s'appelait Andriambelo,
il était pauvre et ne possédait que sa pirogue et ses filets.

Un matin, alors qu'il rejetait à la mer les poissons qu'il avait pris dans son filet,
des soles, car il savait qu'il ne pourrait les vendre au marché,
une voix l'interpella
"Alors Andriambelo, que fais-tu ? Toi un pêcheur, tu rejettes tes poissons !!"

Andriambelo regarda de tous les côtés
et découvrit accroché au balancier de sa pirogue une magnifique femme.

Elle voulait l'épouser,
il dit oui,
mais la femme mit une condition :
il devait promettre de ne jamais dire comment ils s'étaient rencontrés.

Andriambelo promit...

 


Chartres (28)

Il était un petit homme Pirouette cacahouète
Il était un petit homme qui avait une drôle de maison
Qui avait une drôle de maison.  

Raymond Isidore, alias Picassiette avait aussi une drôle de maison.

Pendant des années il a recouvert les murs de sa maison intérieurs et extérieurs,
les objets du quotidien, de morceaux de faience, de porcelaine, de verres cassés.

plus de photos en cliquant sur ce lien

 

 


Son époux était parti en lui laissant le trousseau de clefs du chateau
avec La clef de la pièce interdite, la n°24.

Elle savait qu'elle n'avait pas le droit d'y pénétrer
mais elle voulait savoir ce que son époux cachait,
quels secrets étaient derrière cette porte.

Elle a mis la clef dans la serrure de la porte 24,
a ouvert
et c'est l'enfer qu'elle a trouvé...

 

 


Cadet Rousselle a trois maisons, (bis)
Qui n’ont ni poutres, ni chevrons, (bis)
C’est pour loger les hirondelles,
Que direz-vous d’Cadet Rousselle ?
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !

 

 

 


Rousses (48), Lozère

La nature est parfois mystérieuse, elle se transforme et transforme les éléments.
Qui est donc cette étrange créature ?
un lutin ? un farfadet ?
un vilain troll ou une femme enchaînée à qui on aurait jeté un sort ?

 

 

 


Vestiges du château de Moissac (48), Vallée Française , XIIe siècle

Cette puissante baronnie qui dépendait de l’évêché de Mende était gérée par un puissant seigneur qui ne rigolait pas avec la justice et son exécution. Le château est adossé à une barre rocheuse qui domine toute la vallée française, en face.

De l’autre coté de la vallée, le seigneur avait fait creuser 3 trous dans la roche pour y installer des potences (on voit encore ces marques). Ainsi, quand des hommes ou femmes étaient pendus, le seigneur pouvait contempler à loisir l’œuvre de sa justice ainsi que ses serfs et paysans. Les pendus étaient laissés sur les potences de longs jours !

Malgré cette histoire terrible le site est magnifique !

 

 

 


Fontainebleau (77)

Cette porte des fées est en forêt de Fontainebleau.
Cherchez bien et vous ne regretterez pas d'en passer le seuil !

 

 

 


Madagascar

Lors de mon premier séjour à Nosy Komba (en 2011), je me promenais sur la plage en direction d’un petit village qu’on appelle Antitourne. Je faisais particulièrement attention où je mettais les pieds cette plage n’étant que cailloux et rochers. Tout à coup j’entends quelqu’un qui m’interpelle et je vois un homme plus tout jeune qui s’approche et me demande où je vais comme ça. Je lui dis que je vais à Antitourne, et il me répond qu’il habite là-bas et qu’il veut me montrer son village. J’ai hésité un instant et j’ai dit ok.

Je n’ai pas eu à le regretter, Modeste m’a fait visiter tout son village et tout à la fin m’a montré cette cabane qu’on appelle "la cabane aux histoires vraies". Elle est située un peu en dehors du village à coté d’un arbre sacré. Modeste ne m’a jamais dit à quoi elle servait mais elle semblait très importante pour lui.

En rentrant en France cette rencontre est restée dans ma mémoire et elle a été un élément déclencheur de mon envie de retourner là-bas et de raconter des histoires malgaches.

Un spectacle est né :

contes de Madagascar à partir de 8 ans

 

 

 


Madagascar

À Madagascar les crocodiles sont craints et vénérés.

Craints car ils sont dangereux et il y a de nombreux accidents sur les berges des grands fleuves. Les crocodiles très vifs, se rapprochent doucement des berges et attrapent la femme qui lavait son linge ou l’enfant qui jouait.

Vénérés car il se dit qu’ils sont la réincarnation des ancêtres, qui viennent voir ce qui se passe sur la terre et qu’il faut respecter les ancêtres.

Il se dit aussi qu’un pêcheur qui a un accident de pirogue, ne sera pas mangé par un crocodile, car un accident de pirogue c’est suffisamment grave pour un pêcheur.

Comme quoi même les crocodiles peuvent voir du discernement !!

 

 

 


Madagascar

Dieu a créé toutes choses sur terre : les animaux, les montagnes, les mers, les plantes et les arbres.

Mais baobab n’était pas comme il est aujourd’hui, il était plutôt petit et cela ne lui plaisait pas.

Un jour il va voir Dieu et lui dit : "j’ai vu mon ami aujourd'hui, il est grand, je veux être comme lui !". Dieu regarde baobab et lui dit : "d’accord !" et Baobab est devenu grand.

Le temps passe et baobab n’est toujours pas content, il retourne voir Dieu et lui dit : "J’ai un autre de mes amis, il est très gros et fort, je veux être comme lui ! "Ok" dit Dieu, "tu seras gros et fort". Baobab tout content s’en va.

Le temps passe et Baobab revient voir Dieu : "Oh Dieu j’ai vu un arbre avec de magnifiques fleurs, j’en veux aussi !" "Ok Ok" dit Dieu "tu auras de belles fleurs". Et baobab a eu de belles fleurs.

Le temps a passé et baobab est retourné voir Dieu. Quand Dieu a vu baobab arriver, il s’est levé, s’est approché de baobab et lui a demandé : "Mais que veux tu encore ? Tu n’es pas content ?" "Hé bien, vois-tu, j’ai croisé un ami qui…" mais baobab n’a pu finir sa phrase, Dieu l’a attrapé, l’a déraciné et lui a planté la tête dans le sol.

C’est depuis ce temps là que l’on appelle aussi le baobab l’arbre racine, car on l’impression que ses racines sont en l’air !

 

 

 


Madagascar

La culture malgache est pleine d'histoires, de contes, merveilleux, de moral mais aussi facétieux et coquins !!

Un jour que nous étions en promenade sur une île non habitée avec Denise, une amie malgache, et deux autres copains, nous rencontrons un cousin à elle qui avait pêché d'énormes huitres et des bénitiers (photo).

La conversation s'engage en malgache et ils éclatent de rire. Nous leur demandons le pourquoi de cette joie et Denise me dit "regarde le bénitier quand il s'ouvre il ne te fait pas penser à quelque chose!! (nouvel éclat de rire) et elle nous raconte l'histoire d'un homme amoureux fou d'une femme qu'il ne pouvait convoiter, ni honorer et qui un jour en se baignant voit un bénitier s'entrouvrir et le prend pour le sexe d'une femme et y plonge son propre sexe !

Denise qui riait n'a jamais pu ou voulu nous donner la suite de cette drôle d'histoire.

Je n'ai donc pas su ce qu'il était advenu de la virilité de cet homme, mais nous avons bien ri !

 

 

 


Madagascar

À l’occasion de la descente de la Tsiribihina j’ai rencontré ces deux enfants.

Je prenais des photos, ils m’ont demandé de les prendre en photo, et aussi de prendre la lune témoin de notre rencontre. Je suis retournée au bateau, les enfants m’ont suivie.

En début de soirée j’ai raconté "Petit brin de coq" (Sara Conne Bryant) à mon guide Ernest et les enfants étaient toujours là. Ernest a donc raconté à son tour, dans un dialecte sakalave, "Petit brin de coq" !

Les enfants ont adoré et je crois que depuis ce jour "Petit brin de coq" court les rives de la Tsiribihina.

Cela a été un moment magique.

 

 

 


Madagascar

Faire pipi sur l'gazon pour embêter les coccinelles,
faire pipi dans le ruisseau pour embêter les p'tits poissons !

 

 

 


Fontaine le Port (77)

Tels deux dryades, la mère et l'enfant retournaient dans la forêt.